SYMBOLE VIKING RUNE HAGALAZ

rune viking hagallaz,en gris sur fond blancDéfinition de la rune viking Hagalaz

Le mot Hagalaz, signifie littéralement la hale (la corde servant à haler : tirer hors de) laissant entendre dans le murmure de cette rune une idée de nauffrage absolu et de terrible ravage qui risquent de nous emporter dans les grands fonds. Une situation dangereuse dont on ne peut sortir que si quelqu'un nous lance avant qu'il ne soit trop tard une corde à laquelle nous raccrocher. La rune représente donc une violente colère de la nature en mer comme sur terre. Pour les peuples nordiques des âges vikings, l'agriculture jouait dans leur mode de vie, un rôle extrêmement important. Ils savaient que la nature entrait parfois dans des furies destructrices dignes des guerriers bersekers. La rune Hagalaz considérée sous ce point de vue peut quand même être appréhendée de manière positive, une terrible tempête vient de se produire détruisant tout sur son passage mais c'est peut être pour faire table rase de ce qui était avant et pour laisser place à quelque chose de nouveau.


Mots clés de la rune nordique Hagalaz

Les mots et expressions qui synthétisent le mieux la rune sont changement soudain et gigantesque, anéantissement de l'ancien, monde d'en bas, forces du destin, perturbation, catastrophe naturelle, fureur, destruction.


La rune viking Hagalaz en story telling

Tout engourdi de froid, nous sommes la nuit, il fait froid très froid. Le froid est tombé sur nous d'un coup, comme le nuit exactement comme elle. C'est un froid terrible, pas le simple froid de la nuit. Nous sommes fin de novembre mais ce n'est pas le froid de l'hivers, c'est un autre froid. Nous sommes perdu dans une forêt, une forêt métaphysique, une forêt sans nom, une forêt dense et hostile qui dont les braches empêcheraient de passer les rayons de n'importe quel soleil. Les arbres imperturbables savent eux se protéger de ce froid grâce à leurs aiguilles, ils ne nous sont d'aucune utilité, ne nous explique pas comment faire pour recouvrir son corps de ces aiguilles protectrices. Ils refusent de dire leur secret. Une bruine se répand alentours faisant encore monter la pression, la température se rapproche inexorablement du point 0, bientôt le givre, bientôt le gel, bientôt la mort. tout être vivant a maintenant quitté la forêt, nous somme seuls, absolument seul. La Terre elle même est totalement inhabitée. Nous seul au monde, seul dans l'Univers entier. La solitude et le désespoir tourbillonnent dans les airs, s'infiltrent dans notre tête y ligotant la moindre pensée. La bruine devient soudain pluie, pluie diluvienne. 

 

La légende de la rune hagalaz - suite 

La nature progressivement se déchaine de plus en plus, cela s'arrëtera-t-il jamais? , il nous faut courir vite, se dépêcher, chercher un abris même si l'on sait bien qu'il n'y en a pas, ils ont disparu eux aussi les abris. Nous visitons au pas de course le chaos, perdant sur la route chacun de nos 5 sens. La rationalité est sortie elle aussi de ce monde. Ne reste que l'instinct, l'atavique instinct, il n'y a que lui sur lequel nous pouvons compter. Alors nous apparait une grotte. Nous essayons d'entrer, une énergie inconnue semble vouloir nous arrêter. Oui, cette grotte maintenant nous nous en souvenons, nous l'avions déjà aperçue mais nous n'avions jamais pu y entrer, elle existe depuis toujours, c'est cette énergie qui nous en bloquait l'accès. Nous n'avons plus le choix et portons notre regard sur elle, osons regarder. Le geste nous coûte mais enfin nous entrons. L'intérieur de la grotte extrêmement spacieux et chose étrange il est éclairé par une fragile lueur violette comme une lumière améthyste. Au fond de la grotte un escalier taillé dans la pierre brute et, en haut une pièce au milieu de laquelle se tient un vieil homme barbu qui transperce du regard l'ensemble de notre être. Nous tombons alors dans un état de totale inconscience. 

 

La légende de la rune hagalaz - fin

Lorsque nous reprenons conscience le lendemain matin, ou bien un mois ou un an après, nous ne savons pas vraiment quel temps s'est écoulé, le vieil homme s'en est allé, la lumière améthyste, partie avec lui. Lentement nous descendons les marches, sortons de cette étrange grotte. Dehors le jour nous accueille, la nuit est partie, le froid est toujours là mais c'est le froid normal de l'hivers, la forêt elle a entièrement disparue cédant la place à une immense prairie s'étendant à perte de vue

Les significations de la rune Hagalaz


Hagalaz est la des runes la plus annonciatrice de difficultés de tout l'alphabet sacré viking du FUTHARK. Elle débute la deuxième famille de symboles runiques, le deuxième Aett qui porte de ce fait son nom. Neuvième lettre donc, elle représente un tout nouvel univers à explorer, avec un champs des possibles s'étendant à perte de vue, un ensemble de choses dont on n'avait même pas imaginé l'existence. Mais ceci est pour le meilleur ou bien pour le pire. La rune Hagalaz dégage donc une énergie de bouleversements, elle symbolise des transformations sans ménagements. La rune nous projète avec violence dans une situation complètement inconnue. Cette rune est un éclair assombrissant d'un coup notre ciel bleu, que nous espérions immortel. Hagalaz en un instant a réduit à néant ce que nous contemplions paisiblement hier. La rune nous a mis KO, en état de torpeur, nous obligeant à tout reconstruire à partir de rien. On pense à la carte de la tour dans le tarot. Cependant hagalaz signifie vent plutôt que foudre. Et le vent est une force peut-être moins soudaine mais beaucoup plus dévastatrice que la foudre qui frappe fort certes mais en un seul endroit. Depuis l'aube de l'humanité, la foudre est pour les hommes la colère des dieux, un châtiment, une sanction pour un péché commis par la communauté. La foudre depuis toujours est la disgrâce venue du ciel - surtout si c'est le moments où les semences commencent à s'extraire de la terre. La foudre peut venir fendre en deux le plus puissant des chênes, terrasser un animal, détruire une ferme. La foudre était alors chose sur laquelle l'homme n'avait aucune prise. La foudre pour les vikings étaient comme les tsunamis et les ouragans, pour nous aujourd'hui. La rune Hagalaz, c'est la puissance dévastatrice symbolisée par la foudre pour son intensité et par le tempétueux vent pour la vaste étendue de la dévastation.

L'action symbolique de la rune Hagalaz dans notre vie quotidienne

Si l'on passe du plan de la Nature à celui de nos vies quotidiennes et aux péripéties qui la jalonnent, la rune Hagalaz demeure un désordre et un bouleversement extrême, une épreuve qui nous remettra totalement en question . Hagalaz est la Rune des transformations totales et draconiennes, des transformation pour lesquelles on ne nous avait pas préparé, des transformations pour lesquelles nous ne nous étions pas préparés, par inconscience ou par bêtise  . Nous sommes pris de court et ne savons comment y résister, comment les contrecarrer, comment les accepter. Cette rune hagalaz nous enseigne que ni la Nature ni les Nornes des vikings qui tissent notre destinée n'ont pas toujours pour nous de constantes attentions et que, même si nous désirons connaitre un parfait état de bonheur perpétuel et éternel, les choses n'en vont pas ainsi et la tristesse, les déceptions, les revers de fortune, le malheur doivent venir périodiquement heurter nos existence,  afin que nous puissions avancer sur notre chemin spirituel. Les mères ne peuvent pas allaiter perpétuellement leurs enfants et la vraie vie ne se vit pas à l'intérieur d'un cocon. La rune Hagallaz nous dit que tout ne se passe jamais comme prévu. Elle rajoute que c'est peut être là le sel de la vie. Tous ces malheurs, ces bouleversements font justement que la vie vaut la peine d'être vécu, ils nous permettent d'apprécier les bons moments à leur juste valeur. Certains plans n'aboutissent à rien, certaines semailles ne donnent jamais de fruits et, bien souvent, et souvent nous nous heurterons à la réalité, souvent nous plierons le genoux, nous tomberons à terre et il faudra avoir la force et la patience de se relever. Ainsi est la vie, que ce soit pour la santé, dans les affaires ou de dans l'amour. La rune Hagallaz nous donne le conseil de se se replier un temps pour se reconstruire en se focalisant sur ce que l'on peux changer et en ne pensant plus à ce qui est hors de contrôle. Hagallaz en somme nous conseil d'adopter dans la vie le point de vue du stoïcisme grec. Hagallaz a encore un autre message pour nous : une fois que la tempête sera passée il sera temps d'être plus prévoyant et d'envisager avant qu'elles ne nous nous reprennent au dépourvu, toutes les éventualités possibles.


Symbole de la rune viking Hagalaz dans sa position inversée


Hagalaz est l'un des symboles runiques qui ont la même forme dans un sens et dans l'autre, ce qui renforce le concept de destinée auquel elle renvoie. Quelle que soit l'orientation sous laquelle on la regarde le symbole donc le message est donc inexorablement le même. Elle a détricoté le tissu de ce que vous connaissiez! Le dessin est le même, Nous avons regressé par rapport à l'être qui était le notre avant il nous faut remonter le curseur.


La rune nordique Hagalaz en combinaison avec d'autres runes

La rune Hagalaz, en tant qu'élément perturbateur et dévastateur de tout ce qui existe, se combine avec d'autres runes de l'alphabet sacré du Futhark Ancien de manière intéressante. La puissance brut de ce symbole runique est proprement indomptable mais, selon le domaine de vie en question de la Rune concerné, on peut tel au judo tirer partie de la force du coup qui viens de nous être porté. Lors des tirage divinatoires runique les runes qui viennent le plus souvent accompagner la rune Hagalaz est Isa, la Rune de l'élément primordial qu'est pour les vikings, la glace. Pluies et tempêtes qui sont tombées laissent sur le sol une eau qui va se transformer rapidement en une couche solide de glace. On est alors paralysé, La situation semble ne pas pouvoir être résolue. C'est la mort, la mort physique ou bien mentale ! Il faut attendre avant de s'attaquer au problème principal et régler d'abord ceux qui l'on provoqué. Tenter de régler le problème principal sans régler les problèmes initiaux ne fera qu'aggraver la situation.